Retour au blogue

Date de publication : 11 novembre 2018

4 astuces infaillibles pour négocier son salaire à l’embauche

comment négocier son salaireÇa y est: vous avez passé l’entrevue avec brio et vous avez reçu une offre pour le poste qui vous intéresse! Cependant, le salaire qui vous est offert vous déçoit. Vos objectifs s’orientaient vraiment vers un chiffre différent! Vous envisagez donc de négocier un peu, malgré vos appréhensions. En effet, négocier son salaire n'est pas toujours simple. Si plusieurs angoissent à l'idée d'en parler, d'autres croient tout simplement qu'il s'agit d'un tabou. Pourtant, savoir négocier est essentiel si vous croyez que votre expertise vaut davantage que ce que l'on vous offre. Vous voulez un petit coup de pouce pour mieux y arriver? On vous présente 4 astuces infaillibles pour atteindre vos objectifs.

1. Déterminez votre valeur sur le marché

Vous aimeriez évaluer votre valeur sur le marché? Pensez d’abord aux compétences qui vous démarquent du reste de votre équipe de travail. Parlez-vous d’autres langues que le français? Possédez-vous une maîtrise? Est-ce que certaines de vos passions complètent bien le poste et sont susceptibles d’enrichir votre contribution à l’entreprise? Ce sont tous de bons arguments qui peuvent jouer en votre faveur lorsque vous négociez votre salaire. Par exemple, si vous êtes le seul dans l'entreprise à maîtriser l'espagnol et que plusieurs de vos clients importants parlent cette langue, la valeur que votre expertise apporte à l’entreprise est importante. Pensez donc à mettre de l’avant des compétences qui vous distinguent des autres!

2. Gardez sur papier une preuve de la négociation

L’adage ne ment pas: les paroles s’envolent, mais les écrits restent! Négocier son contrat de travail peut se faire oralement, mais aussi sur papier. Idéalement, n’hésitez pas à combiner les deux. En inscrivant vos compétences et vos arguments sur papier, vous montrez à votre employeur que vous vous êtes préparé à cette conversation. Ce n’est donc pas sur un coup de tête que vous vous présentez dans son bureau; votre démarche a été mûrement réfléchie. Aussi, en couchant sur papier les informations nécessaires, vous vous assurez de conserver une preuve de votre négociation.

3. Informez votre employeur que le salaire proposé ne vous convient pas

N’hésitez pas: si vous êtes parfaitement conscient de la valeur ajoutée que vous apportez à l’organisation, faites-le savoir à votre supérieur. Exprimez-vous franchement et soyez transparent lorsque votre patron vous fera une contre-offre. Si ce n'est pas suffisant, dites-le-lui. En énonçant directement votre désaccord, il n’y aura pas de surprise. Les deux parties ne perdront donc pas de temps à régler une situation qui aura déjà été mise au clair.

4. Considérez les autres avantages sociaux offerts

Il peut paraître inutile de considérer les conditions de travail lorsque l'on veut simplement négocier son salaire. Toutefois, il faut garder en tête que ces conditions ont une certaine valeur! Si votre employeur vous accorde de nombreuses vacances et l’accès à des assurances avantageuses, vous ne pouvez assurément pas mettre ces critères de côté. Vous devez ainsi considérer l'ensemble du contrat avant de discuter salaire avec votre patron.

Il n'est jamais évident de négocier son salaire après l'embauche. Toutefois, si le sujet est amené adéquatement et que vous êtes préparé à la conversation, le processus pourrait se dérouler bien mieux que vous ne l’imaginiez! Après tout, si les compétences que vous mettez de l'avant sont réellement un atout pour l'entreprise, cette dernière saura en tenir compte et vous offrir ce que vous désirez.

Le salaire que vous offre votre employeur ne vous satisfait pas et vous vous demandez si vous ne devriez pas plutôt aller voir ailleurs? Remplissez notre questionnaire pour découvrir si vous êtes prêt à changer d’emploi!

New call-to-action