Retour au blogue

Date de publication : 16 novembre 2018

Les 8 styles de gestion que vous devriez connaître

style de gestion

Lorsque vient le moment de gérer son équipe de travail, chaque gestionnaire emploie instinctivement la méthode avec laquelle il est le plus à l’aise. Cela dit, même si de nombreux employés peuvent apprendre à s'adapter au comportement de leur supérieur, il est préférable de favoriser le contraire. En effet, le gestionnaire devrait adapter son style de gestion à ses différents subordonnés! En tant que cadre, c'est votre rôle de vous adapter à votre équipe. Pour y arriver, vous pouvez adopter plusieurs méthodes différentes. On vous présente donc les 8 styles de gestion qui peuvent vous aider à tirer le meilleur de vos employés!

Le leadership situationnel

Son nom dit tout: cette approche fait référence à la capacité du gestionnaire d’adapter sa manière de gérer à chaque situation. Vous ne pouvez pas gérer tous vos employés ou aborder les différents défis qui s’offrent à vous de la même façon! En vous adaptant de la sorte, votre comportement devient personnalisé, et plus approprié. Après tout, ne dit-on pas que la gestion vient de la tête, et le leadership, du coeur? On retrouve donc 4 styles différents dans la catégorie du leadership situationnel.

Le style directif

Généralement, c'est le premier style qui vient en tête. Un leader directif prend des décisions et attribue des tâches à ses employés, tout en assurant un suivi rigoureux de ses projets. Si ce style de gestion permet à certains employés d'accomplir un travail efficace, il ne fonctionne pas aussi bien pour tous les individus. En étant trop dirigés, certains se sentent écrasés et ne parviennent pas à exécuter leurs tâches en donnant le meilleur d'eux-mêmes.

Le style délégatif

Le gestionnaire de type délégatif sait se montrer plus souple sur le plan de la prise de décisions… car il a appris à déléguer! Par exemple, il sollicitera les employés concernés par un projet précis et leur confiera la responsabilité de prendre les décisions qui y seront reliées. En ayant toujours un oeil sur l'ensemble de son équipe, le gestionnaire délégatif reste plus à l'écart de la prise de décisions, mais demeure impliqué.

Le style participatif

Le leader participatif se fait un point d’honneur de mettre de l’avant le "nous" plutôt que le "je". En effet, il mise sur l’écoute active afin de prendre des décisions pertinentes et sensées. En toutes circonstances, le gestionnaire participatif s’assure de travailler en étroite collaboration avec ses employés.

Le style persuasif

La communication est une véritable alliée du gestionnaire de ce style particulier! En communiquant clairement ses idées à ses employés, le leader persuasif cherche à les mobiliser et à les faire adhérer à ses façons de faire. Ainsi, son équipe se trouve orientée vers l’atteinte d’objectifs précis, qui favorisent des résultats à la hauteur de ses attentes.

Les styles de gestion basés sur le niveau de direction nécessaire

Comme vous avez sans doute pu le constater au fil de vos expériences professionnelles, certains individus ont besoin d’être davantage encadrés et dirigés que d'autres. Voici 4 styles de leadership basés sur ce principe.

Le style coercitif

Souvent utilisé lors de rapports avec des employés problématiques, le style coercitif demande au gestionnaire d’agir de façon stricte. En effet, un leader coercitif ne mâche pas ses mots et dicte littéralement à ses employés la conduite qu’ils doivent adopter. Ce style de gestion peut s'avérer pratique en situation de crise, ou si vous souhaitez uniformiser vos processus de gestion. En vous assurant que tous vos employés font ce que vous leur dites, vous exercez un contrôle presque total sur le résultat à venir. Toutefois, prenez garde: tout comme le style directif, le style coercitif peut brimer la créativité et les initiatives des employés.

Le style autoritaire

Malgré ce que l’on pourrait penser, ce style de gestion est bien différent de ce que suggère son nom! Il vise surtout à implanter au sein de son équipe une vision précise des objectifs à atteindre. Bien que le gestionnaire autoritaire doive imposer des objectifs à ses subordonnés, il ne leur dicte pas la manière dont ils doivent s’y prendre pour les atteindre! Ainsi, chaque employé est libre de réaliser le travail comme il l’entend, tant que les objectifs fixés sont atteints. Il s'agit d'un style facile à employer, entre autres, avec des individus créatifs. Bien populaire dans les petites et moyennes entreprises, cette formule n'est pas répandue au sein des grosses entreprises, car ces dernières préfèrent souvent uniformiser leurs processus.

Le style rassembleur

Ce style de gestion mise sur les affinités présentes entre tous les employés afin d'obtenir un travail réalisé dans l'harmonie. Selon le gestionnaire rassembleur, c'est la complicité qui est à l’origine de l’efficacité de son équipe. En assurant une ambiance agréable et en faisant confiance à ses employés, le leader leur permet de développer du même coup un sentiment de communauté au sein de leur équipe de travail. Si vous décidez d’adopter ce style de gestion, soyez vigilant: comme certains employés doivent être constamment motivés pour être productifs, il vous faut éviter qu’ils ne se sentent égarés et que cela ait des répercussions sur leur rendement.

Le coach

Le gestionnaire de type coach favorise le développement des compétences individuelles de ses employés. Il croit fermement que tous les membres de son équipe ont des capacités différentes et complémentaires. En misant sur le développement de chacun, il assure à tous ses subordonnés de s'épanouir au travail. Ce style de gestion, qui mise majoritairement sur l'aspect humain du travail, possède très peu de défauts. Notons cependant que des individus qui ne sont ni passionnés, ni motivés trouveront difficilement leur place dans ce style de gestion, étant donné leur préférence pour un style plus directif.

Ce qu’il est important de retenir ici, c’est que pour devenir un bon gestionnaire, il vous faut adapter votre style de gestion selon l'objectif que vous souhaitez atteindre, et selon la maturité professionnelle des ressources humaines à votre disposition. Toute votre équipe vous en remerciera!

Vous vous demandez si votre travail vous permet d’exploiter votre plein potentiel? Remplissez notre questionnaire et découvrez si vous devriez vous lancer à la recherche d’un nouvel emploi!

New call-to-action